Source : Les Echos, 30/01/2018

Si le fait que le CAC appartient à ses actionnaires ne pose pas l’ombre d’un doute, les profils de ces derniers suscitent en revanche plus d’interrogations. Pour l’heure, la majorité de ceux-ci est composée de gestionnaires d’actifs (aussi bien français qu’étrangers)…