Source : Les Echos, 25/01/2018

Une tentative de déstabilisation : voici la réponse de Publicis aux accusations de surévaluation comptable, qui proviennent de courriers anonymes adressés aux commissaires aux comptes. Par la voie d’un communiqué, le groupe a formellement rejeté…